Franklin

Albert de Mun et la séparation de l'Église et de l'État 1904-1907 : "soldat vaincu d'une cause invincible" / Édouard Coquet ; préface de Philippe Levillain.

Author/Creator:
Coquet, Édouard, author.
Publication:
Paris : Les éditions du Cerf, [2019]
Series:
Patrimoines (Editions du Cerf)
Patrimoines
Format/Description:
Book
286 pages ; 23 cm.
Subjects:
Mun, Albert, comte de, 1841-1914.
Politicians -- France -- Biography.
Church and state -- France -- History -- 19th century.
Church and state -- France -- History -- 20th century.
Church and state -- Catholic Church.
France -- Politics and government -- 1870-1940.
Summary:
"Cette étude se fonde sur le dépouillement d'archives jamais étudiées : les écrits intimes d'Albert de Mun, figure majeure du "ralliement" à la République prôné par Léon XIII dans les années 1890. Elle offre un aperçu original sur l'évolution de la pratique du ralliement, alors que le regain anticlérical qui suit l'affaire Dreyfus soumet les catholiques à un renversement complet des circonstances. Albert de Mun se montre plus que jamais, en 1904-1907, convaincu de l'opportunité des principes de Léon XIII. Absolument opposé à la séparation, il n'a de cesse de lutter contre son application. Cependant il met l'accent sur l'alliance nécessaire avec les républicains modérés et, en acceptant d'amender la loi, montre son refus de la politique du pire. Ébranlé par la défaite électorale subie par la droite en 1906, il en vient même à envisager la solution d'associations cultuelles "canoniques et légales", mais se soumet avec soulagement à leur condamnation par Pie X. La mise en lumière de cette période inconnue de la vie d'Albert de Mun est l'occasion d'une étude précise sur les positions des catholiques, parfois simplifiées, à l'époque de la loi de 1905. Cette étude se révèle particulièrement utile à notre époque sensible à la compréhension de la laïcité et de son histoire."--Page 4 of cover.
Contents:
Albert de Mun jusqu'au ralliement
La fondation de l'Oeuvre des Cercles et les premiers pas parlementaires (1871-1876)
Au temps de la République de Jules Ferry (1877-1883)
Après la mort du comte de Chambord : le parti catholique, Rerum novarum et l'ACJF (1883-1891)
Le ralliement (1892-1893)
La pertinence d'étudier la position d'Albert de Mun à l'égard de la séparation
Une objection : la perte d'influence d'Albert de Mun après le ralliement
Pourquoi cette étude ?
La séparation de l'Église et de l'État
Église ou Églises ?
Des établissements publics du culte aux associations cultuelles
Présentation historiographique
Nos sources
Déterminations chronologiques et thématiques
Pt. 1. Albert de Mun en 1905, "soldat vaincu d'une cause invincible"
1. La position d'Albert de Mun parmi les catholiques : fidélités et adversaires
À l'égard de la hiérarchie catholique Fidélité au pape
De Mun et les évêques : "Il n'y a pas de vie catholique hors de la hiérarchie de l'Église"
Recherche de l'unité autour des paroles du pape
Ses alliés politiques : le combat pour l'ALP
La position revendiquée d'Albert de Mun sur le terrain constitutionnel
Une discussion difficile avec le cardinal Merry del Val
Albert de Mun, Jacques Piou et l'ALP
Ses adversaires parmi les catholiques : monarchistes et démocrates chrétiens
2. La France et le catholicisme chez Albert de Mun
"Avant tout autre caractère, une nation catholique"
La décadence
Une admiration pour le peuple et pour le bas clergé : "J'ai vraiment senti battre le coeur de la France chrétienne"
Vraie France, majorité sans mandat et épiscopat défaillant : le problème de l'institution et de l'incarnation chez Albert de Mun
3. Le rôle d'Albert de Mun
Ses lieux d'intervention
À la Chambre Un acteur direct des événements
Ses modes d'intervention
"Un interprète autorisé du parti clérical" (Jean Jaurès) : la portée des opinions d'Albert de Mun
Dans le milieu politique français
À Rome et chez les évêques
Pt. 2. Albert de Mun et le principe de la séparation : une condamnation entière
1. Analyse de la politique anticléricale : les prémices de la rupture
L'histoire récente : de l'affaire Dreyfus aux congrégations
Le voyage du président Loubet
Une mauvaise diplomatie
Un acte de politique intérieure : la rupture religieuse concertée
Une condamnation nette
La rupture diplomatique
La "feinte indignation"
Le "coup de tonnerre"
2. Les fondements de l'argumentaire d'Albert de Mun
La dénonciation de l'influence de la franc-maçonnerie sur le gouvernement et dans les esprits
Une position concordataire
La défense du concordat de 1801
Un "mensonge historique" : la faute entière de la majorité et du gouvernement
Les dangers de la loi
Les associations cultuelles
Les biens ecclésiastiques : une loi de spoliation
La police des cultes
La jouissance des églises et la mort du culte
La critique historique
Du schisme à l'apostasie : la référence constante à la Révolution française
Les autres références historiques et le rapport Briand
3. La dénonciation de l'illusion libérale
Résister à la tentation : contre les séparatistes
Le vrai visage de la loi : "L'étranglement progressif"
Albert de Mun et la "laïcité"
La neutralité de l'État
Contre l'exemple américain
Pt. 3. La séparation en pratique : que veut Albert de Mun ?
1. Entre intransigeance et accomodements
Une pratique législative du moindre mal
Contre la politique du pire
Le vote de l'article 4
Comment résister ?
"Une telle loi est une loi nulle et non avenue"
La résistance passive
Le problème des manifestations violentes
Une tentation canonico-légale ?
Une intransigeance anti-intellectualiste
Un tournant : la défaite de 1906
Un retournement officieux
2. Ses objectifs
Éviter la séparation
Faire échouer les débats
Empêcher l'application
"La responsabilité des événements doit être rejetée entièrement sur le gouvernement"
Reprendre les négociations avec le Saint-Siège
La position d'Albert de Mun
Merry del Val donne la priorité à une correction législative.
Notes:
Includes bibliographical references (pages 269-275) and index.
ISBN:
9782204131711
2204131717
OCLC:
1099189944
Loading...
Location Notes Your Loan Policy
Description Status Barcode Your Loan Policy